Les formules de jeu

Le match play

Le jeu se joue trou par trou. Un trou est gagné par le joueur qui a réalisé le moins grand nonbre de coups sur le trou.
La partie est terminée lorsque l’un des joueurs a plus de trous d’avance qu’il n’en reste à jouer!

Le stroke play

Tous les coups sont comptés. Cette épreuve peut se jouer sans handicap (brut) ou avec handicap (net).

Le stableford

Les joueurs marquent des points sur chaque trou en fonction du score réalisé, le gagnant étant celui dont le total des points est le plus élevé à l’issue de l’épreuve.
En brut: au-dessus du bogey : 0 pt – Bogey (1 au dessus du par) : 1 pt – Par : 2 pts Birdie : (1 en dessous du par) : 3 pts – Eagle (2 en dessous du par) : 4 pts – Albatros (3 en dessous du par) : 5 pts.
En net: le joueur se voit attribuer des coups en fonction de son index et de la difficulté des trous. 1 coup attribué sur un par 4 transforme ce trou en par 5 pour le joueur.

Contre le par

Il s’agit d’un Match Play (on compte trou par trou) dont l’adversaire est le parcours. Après, là encore, le décompte des coups reçus, calculé en fonction du HCP, les joueurs marquent des + ou – selon qu’ils gagnent, partagent ou perdent le trou. La somme algébrique des + ou – donne le résultat final.

Course ou drapeau

Chaque joueur possède un drapeau personnalisé, qui sera planté à l’endroit où se trouvera sa balle lorsqu’il aura épuisé touts ses coups. Ce total est obtenu en ajourtant le «Par du Jour» (ou SSS, Scratch Score Standard) au handicap du joueur.

Course à la ficelle

Chaque concurrent reçoit une ficelle, généralement à raison de 50 cm par point de handicap (HCP 20 = 10 mètres). Il peut utiliser la ficelle comme bon lui semble (sortie de bunkers, positions périlleuses, un putt délicat) en coupant à chaque fois la longueur qu’il utilise. L’utilisation de la ficelle n’entre pas dans le décompte des coups. Mais veillez à ne pas la dilapider….